Gulf Petroleum

La course dans le sang

Comme la plupart des grandes compagnies pétrolières, Gulf s’est engagé dans la compétition automobile à partir du milieu des années soixante.

Dans l’évocation cinématographique de cette course prestigieuse, la réalité et la fiction se croisent sans cesse et les séquences réalisées à bord d’une voiture qui a réellement participé à la course apportent vraiment un réalisme incomparable à l’histoire qui est racontée à l’écran. Une impression renforcée par le fait que Steve McQueen, qui interprète le héros du film, est un pilote chevronné et talentueux.

Le Belge Lucien Bianchi et le Mexicain Pedro Rodriguez savourent leur victoire aux 24 Heures du Mans 1968 au volant de la Ford GT40. © IXO Collections SAS - Tous droits réservés. Crédits photo © Archives & Collections Dominique Pascal

Cet investissement représente une formidable vitrine commerciale, mais également un laboratoire incomparable pour tester certaines fabrications dans des conditions extrêmes. «Gulf, la qualité a un nom», c’est par ce slogan publicitaire que la marque nord-américaine fait alors sa promotion. Mais c’est surtout en s’illustrant sur les plus prestigieux circuits du monde qu’elle se fera connaître du grand public.

Depuis le début du 20e siècle, Gulf Oil est incontestablement l’un des noms les plus évocateurs qui soient dans l’industrie pétrolière. Dès ses débuts, cette compagnie a en effet toujours été à l’avant-garde en matière d’innovation et de service à la clientèle. La principale clé de sa réussite fut la création et la consolidation de partenariats en compétition automobile qui lui ont permis de cultiver une image de marque basée sur ses traditionnelles couleurs bleu ciel et orange, immédiatement identifi ables dans le monde entier. Pendant une décennie, le nom de Gulf a ainsi été associé à la victoire, d’abord en sponsorisant des constructeurs de premier plan tels que Ford et Porsche, puis en créant sa propre structure sportive.

La Porsche 917 aux couleurs Gulf est certainement la voiture de course la plus emblématique du début des années 1970. © IXO Collections SAS - Tous droits réservés. Crédits photo © Archives & Collections Dominique Pascal

Un peu d’histoire

Les origines de cette marque de carburants et de lubrifiants remontent à 1901 lorsqu’un important gisement pétrolifère est découvert à Spindletop au Texas. Une société d’exploitation, la Guffey Petroleum Company, est créé, qui prend le nom de Gulf Oil Company en 1907. Durant les décennies suivantes, Gulf innove tant du point de vue technique (forages off-shore) que commercial (création des premiers Drive-In) et devient l’une des plus importantes sociétés aux États-Unis. En 1928, elle participe à la fondation du puissant consortium pétrolier «Les Sept Sœurs» avec ses compatriotes Exxon, Chevron, Mobil, Texaco, ainsi que les compagnies britanniques Anglo Persian Oil Company et Royal Dutch Shell. Cela lui permet de tenir une position dominante sur les marchés internationaux jusqu’au premier choc pétrolier de 1971. Dès les années 1930, Gulf fait la promotion de ses produits avec deux avions Grumman aux couleurs de la marque qui participent à des meetings aériens en Europe. Plus tard, en 1969, Gulf associera son nom à la fabuleuse épopée Apollo 11, en partenariat avec la chaîne de télévision américaine NBC. Deux ans plus tard, dans le film Le Mans sorti en 1971, les couleurs orange et bleu de la marque sont particulièrement mises en valeur, Steve McQueen faisant office de vedette promotionnelle haut de gamme pour le pétrolier américain.

Le 1er février 1970, Pedro Rodriguez  et Leo Kinnunen remportent les 24 Heures de Daytona : première victoire de la Porsche 917 sous les couleurs de Gulf-Wyer.. © IXO Collections SAS - Tous droits réservés. Crédits photo © Archives & Collections Dominique Pascal

Un partenariat exceptionnel

Dès 1967, Gulf commence à communiquer autour de la course automobile en signant un contrat de partenariat avec l’écurie anglaise John Wyer Automotive Racing Team qui engage alors deux prototypes Mirage M1 (en fait, des Ford GT40 modifiées) aux 24 Heures du Mans. C’est la première apparition d’une voiture entièrement aux couleurs caractéristiques du pétrolier dans une course internationale. Lors des deux éditions suivantes de la prestigieuse course sarthoise, les Ford GT40 bleu et orange du Team John Wyer vont s’imposer magistralement. En 1968, l’écurie Wyer, patronnée par Gulf, a également permis à Ford de remporter le Championnat du monde des marques. En 1970 et 1971, John Wyer et Gulf alignent désormais des Porsche 917 qui remportent 11 victoires en Championnat du monde d’endurance, dont deux aux 24 Heures de Daytona. En 1972, Gulf poursuit son parcours en compétition au travers de sa propre structure Gulf Research Racing Company, installée à Slough en Angleterre et dirigée par l’ingénieur John Horsman. Malgré les nombreux succès des Mirage M6, puis des Gulf-Mirage GR7 et GR8 dessinées par Len Bailey, l’écurie se retire de la compétition début 1976. En 1994, Gulf fait son retour sur les circuits, la Kremer-Porsche K8 du Gulf Oil Racing se classant 6e au Mans cette année-là.

Les couleurs caractéristiques de Gulf se retrouvaient jusque sur le camion Mercedes transportant les voitures de l’écurie John Wyer. © IXO Collections SAS - Tous droits réservés. Crédits photo © Archives & Collections Dominique Pascal

Trois victoires au Mans

Ford s’étant officiellement retiré des épreuves d’Endurance après ses deux victoires consécutives au Mans en 1966 et 1967, Gulf reprend le flambeau en alignant des Ford à ses couleurs par le biais de John Wyer. Les 24 Heures du Mans de 1968, voient la victoire de Pedro Rodriguez et Lucien Bianchi au volant de leur GT40. L’année suivante, Gulf et John Wyer Automotive Engineering renouvellent leur exploit avec l’équipage Jacky Ickx-Jackie Oliver. Après l’abandon des 3 Porsche du team Wyer en 1970, Herbert Mueller et Richard Attwood montent sur la 2e marche du podium en 1971 grâce à leur 917 KH. À partir de l’année suivante, la réglementation technique des prototypes trois litres changeant, John Wyer et l?équipe Gulf reprennent le châssis Mirage. En 1975, la Gulf-Mirage GR8 pilotée par Jacky Ickx et Derek Bell offrent une 3e et dernière victoire au Mans à une voiture aux couleurs de Gulf.

L’artisan du succès

Celui qui a porté au plus haut les couleurs de Gulf en compétition est un ingénieur britannique, John Wyer (1909-1989) et son écurie JW Automotive Engineering Limited créée en 1966 avec John Willment, un ancien pilote également patron de l’écurie de Formule 1 DW Racing Enterprises. John Wyer commence sa carrière sportive en 1949 comme directeur de l’écurie David Brown qui remporte les 24 Heures du Mans de 1959 avec une Aston Martin. À partir de 1963, il dirige le programme GT40 au sein de Ford Advanced Vehicles qui conduira aux victoires au Mans en 1966 et 1967. Remercié par Ford, John Wyer rencontre Grady Davis, le Vice-Président de Gulf Oil Corporation, qui accepte de sponsoriser l’écurie. C’est le début d’une collaboration sans faille qui durera jusqu’en 1976.

Le renouveau

Après un engagement irrégulier en compétition durant plusieurs années, Gulf revient en piste en 2011 grâce à une écurie baptisée Gulf Racing UK installée sur la technopole de Milton Keynes en Angleterre. Initialement créée par le pilote français Fabien Giroix, l’écurie est ensuite reprise par deux «Gentlemen Drivers», Roald Goethe et Mike Wainwright qui commencent par participer au Championnat du monde d’endurance FIA avec une Aston Martin, puis une Lola, une McLaren et une Lamborghini. À partir de 2016, Gulf Racing UK aligne une Porsche 911 RSR arborant les célèbres couleurs bleu et orange ainsi que l’ovale Gulf dans les grandes épreuves d’endurance internationales, en catégorie LMGTE Am. Porsche, Gulf, Le Mans : l’histoire continue !

Articles récents

Partager ce post

Paiement 100% sécurisé Paiement 100% sécurisé
Emballage sécurisé Emballage sécurisé
Transport inclus Transport inclus
Abonnement flexible Abonnement flexible

En poursuivant sur www.ixocollections.com, vous acceptez l'utilisation de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site. Pour plus d'informations, vous pouvez consultez notre politique sur les données personnelles